L’archipel de la lyre – T. 1 Les chevaliers d’écume

« Tout à coup, une pierre roula le long d’une pente rocheuse, provoquant une série de petits bruits mats. Levant les yeux, l’adolescent n’eut que le temps d’apercevoir une forme qui se tapissait dans l’ombre, au sommet de l’élévation. Ce geste de repli pouvait signifier que l’animal avait peur. »

Alexandre Malagoli, L’archipel de la lyre – T. 1 Les chevaliers d’écume, Bayard Jeunesse, 2002, p. 18.

Lire la suite

Publicités

Cheval

S’il faut en croire l’archéologie – et rien n’autorise à douter qu’elle dise vrai ! -, les tous premiers chevaux, apparus il y a environ 50 millions d’années, n’étaient pas plus grands que nos chiens actuels, et avaient des pieds griffus. Ils prennent une apparence proche de celle que nous leur connaissons aujourd’hui bien plus tard, il y a environ 4 millions d’années – le cheval de Przewalski, espèce spécifique à la Mongolie – bien qu’il n’en soit pas un descendant, est celui dont l’aspect s’en rapproche le plus. Lire la suite

La princesse de Bakounine

« Au loin se détachent les cimes pointues et dépouillées de l’Epomeo, du mont Rotaro, de l’aiguille de Saint-Nicolas tandis que sur la droite s’ouvre la vallée, jalonnée de maisons entre les vignes et les oliveraies qui descendent vers Lacco Ameno. Par une nuit claire et étoilée, on aperçoit la petite plage, le ressac blanc des vagues et, au milieu de l’eau, « Il Fungo », cet étrange bloc de tuf vert érodé par la mer qui, au fil des siècles, lui a donné une forme de champignon. »

Lorenza Foschini, La princesse de Bakounine, Éditions de la Table Ronde, 2017, p. 88.

Lire la suite

Fouché – T.1 Le révolutionnaire

« Les anglais sont à Dunkerque, les autrichiens à Maubeuge, les prussiens en Alsace, les espagnols dans le Roussillon… Les chouans ont traversé la Loire, Toulon s’est donnée aux anglais… La liberté partout est assiégée ! La liberté, c’est tout ce qui reste au peuple ! Et l’expression de la liberté… est celle du tonnerre. »

Nicolas Juncker, Patrick Mallet, Fouché – T. 1, Les Arènes BD, 2017, p. 25.

Lire la suite

Bakhita

« Il y a des corps démembrés, brûlés, agonissant et gémissant dans de grandes flaques de sang. Il y a des chèvres errantes, des chiens qui pleurent et des oiseaux muets. Il y a des cases défoncées et des fourches à esclaves brisées, qui signent le passage des razzieurs. Le feu court encore de point en point. Il est la signature des négriers. »

Véronique Olmi, Bakhita, Albin Michel, 2017, p. 21.

Lire la suite

Les secrets de l’immortel Nicolas Flamel – T.1

« Regardez-moi ! s’exclama-t-il. Regardez-moi ! Je suis plus vieux que l’Amérique ! Voilà en quoi ce livre est spécial. Laissez-moi vous dire quelque chose, continua-t-il après avoir baissé la voix. Le secret de la vie éternelle est probablement l’un des moins importants du codex. »

Michael Scott, Les secrets de l’immortel Nicolas Flamel, T. 1, Pocket Jeunesse, 2016, p. 52.

Lire la suite

Le mystère Jérôme Bosch

« Quelque chose d’indéfinissable dans le visage de l’homme mettait Petronius mal à l’aise. Sa figure aux traits fins lui paraissaient trop ronde, trop lisse, trop régulière. Même l’odeur qu’il exhalait était troublante. Sans pouvoir en expliquer la raison, le jeune peintre avait l’étrange sentiment qu’il ne pouvait pas se fier à ses yeux. »

Peter Dempf, Le mystère Jérôme Bosch, cherche midi éditeur, 2017, p. 75.

Lire la suite

Aquamarine

« Le lendemain matin, ma stratégie est arrêtée : il faut que je me rende encore plus invisible que précédemment. Je vais devenir si transparente que les autres oublieront jusqu’à ma présence. Il ne pourra alors plus rien m’arriver de fâcheux.

Je poursuis cet objectif depuis que j’habite à Seahaven. Je ne parviens pas à concevoir d’autre tactique. »

Andreas Eschbach, Aquamarine, L’Atalante, 2017, p. 28.

Lire la suite